Loading...

La théorie des 3 doshas en Ayurvéda : Kāpha, Vāta et Pitta

  1. Accueil
  2.  > 
  3. Blog
  4.  > 
  5. Bien-être
  6.  > 
  7. À la découverte des trois doshas

À la découverte des trois doshas

Trouver son équilibre dans un monde où tout va trop vite peut relever du défi. La fatigue et le stress font partie du quotidien, et vous vous sentez déprimé sans raison apparente ? L’ayurvéda, un art de vivre ancestral, peut vous aider à rééquilibrer vos doshas, Kāpha, Vāta et Pitta, pour aborder la vie avec optimisme. Zoom sur les trois énergies fondamentales de la médecine ayurvédique, qui sont certainement la solution à vos problèmes !

Un équilibre de vie adapté à l’homme moderne

Hérité de l’Inde ancienne, la sagesse ayurvédique existe depuis plus de 5000 ans et signifie en sanskrit science de la vie. Cette médecine holistique, visant à instituer un équilibre entre le corps et l’esprit, est sans aucun doute le système thérapeutique le plus complet de la planète et répond précisément aux besoins de l’homme d’aujourd’hui. En effet, les textes sacrés du Véda, rédigés par la communauté Indo-aryenne dès le 15e siècle avant notre ère, correspondent en tout point aux préoccupations du 21e siècle. Encore méconnu en France faute de traduction, ce savoir traditionnel est qualifié de méthode de soin par l’Organisation Mondiale de la Santé depuis 1982. Véritable philosophie qui prône un mode de vie sain et préventif, l’ayurvéda soigne l’être humain dans sa globalité en s’appuyant sur la stabilité des doshas, propres à chaque personne. C’est en identifiant la composition de son intimité profonde qu’il est possible de déterminer ses besoins, afin de le mettre à l’abri des troubles physiques et psychologiques que risque de causer un déséquilibre des énergies vitales.

Un fonctionnement optimal des doshas, pour une parfaite santé

Le terme dosha provient du verbe dusha, qui veut dire vicier. Dès lors que l’harmonie des énergies biologiques est altérée, des perturbations surviennent dans les tissus vitaux qui soutiennent l’ensemble du corps, comme les muscles et le squelette. En effet, leur interaction est responsable de la perte de santé, la moindre instabilité occasionnant douleurs et maladies. Il est donc essentiel d’en prendre le plus grand soin si vous désirez mener une vie sereine et augmenter votre longévité. En prêtant attention à votre comportement, en observant votre apparence et en écoutant vos envies, vous connaîtrez votre dosha dominant afin d’adapter votre style de vie à votre être profond. Chaque individu acquière effectivement les qualités d’une combinaison unique des trois doshas, eux-mêmes issus des éléments cosmiques correspondant aux cinq sens de l’être humain que sont la terre, l’air, l’éther assimilé à l’espace, le feu et l’eau. Nous sommes tous constitués de ces éléments de base, dans des proportions distinctes, qui ont une influence sur nos capacités physique et mentale.

La stabilité Kāpha

Coucher de soleil, représentation de l'équilibre

Composée de terre, ainsi que d’eau qui doit inciter à se protéger du froid, Kāpha représente la structure solide de notre corps et confère constance et flexibilité. On doit la construction et le renouvellement des cellules de notre organisme à cette bioénergie, qui est également responsable des sentiments et définit notre système immunitaire, c’est-à-dire notre résistance à la maladie. Sur le plan organique, elle est liée à la distribution de la chaleur, à l’endurance et au sommeil. Cela donne une personnalité loyale, patiente, tendre, compréhensive, altruiste mais possessive, manuelle et dotée d’une bonne mémoire. D’un point de vue physionomique, les Kāpha présentent de l’embonpoint et affichent une peau pâle, possèdent une chevelure abondante, ont un large visage agrémenté d’un nez arrondi, de grands yeux bleu ou marron et de lèvres charnues.

Les Pitta chaleureuses

Le feu et, dans une moindre mesure, l’eau entrent dans la composition de Pitta qui régule la température corporelle, la digestion, le métabolisme et gouverne l’expression des émotions. Épicuriennes et raffinées, ces personnalités fondent leur énergie sur le changement. Elles font preuve de maturité, d’intelligence, d’ambition et d’une détermination hors du commun. Toutefois, elles sont colériques et autoritaires, prêtes à tout pour atteindre leur objectif. Ralentir le rythme les aidera à équilibrer le corps et l’esprit ! D’ailleurs, un massage régulier ne peut qu’être bénéfique, ou gare au burnout… La peau des Pitta est douce et claire avec des grains de beauté, les cheveux sont fins, blonds ou roux, le nez droit et pointu, la bouche moyenne tout comme les yeux, bleu, gris ou noisette, le corps athlétique.

Les Vāta aériennes

Caractérisée par la mobilité et la vitalité, cette énergie est dominée par l’éther et l’air. Elle est la source des mouvements qui se produisent dans l’organisme et agit sur la musculature, les organes internes, la respiration, la circulation sanguine et les processus d’élimination. Vāta stimule également l’activité spirituelle et les organes sensoriels, participant à l’éveil de l’esprit. Une telle personnalité se montre vigilante, créative, sensible, enthousiaste, généreuse mais facilement inquiète et étourdie. Pour rester en bonne santé, elle doit beaucoup dormir et éviter les situations stressantes. Sa peau est sèche, la chevelure foncée et frisée, le visage allongé, les yeux enfoncés et bruns, le nez étroit et les lèvres minces, sa morphologie fluette.

Le cycle naturel des doshas

Bien-être en Ayurvéda

Les énergies fondamentales circulent en permanence en nous. Bien que nous ayons tous un dosha majoritaire qui forge notre tempérament et notre état de santé, ces forces varient au cours de l’existence selon notre âge, psychisme, cadre de vie, métier, entourage, la modification de l’une entraînant celle des autres. En outre, l’enfance et l’adolescence correspondent à la période Kāpha ; le corps est en pleine croissance, il exige douceur et sommeil. La phase adulte est dominée par Pitta ; l’énergie et le courage sont à leur paroxysme pour pouvoir construire l’avenir, ce qui explique que l’organisme a besoin de soleil. Puis, Vāta est au premier plan ; la quiétude et la sagesse prennent le pas sur l’agitation. Les saisons agissent également sur les doshas, Kāpha culminant au printemps et au début de l’été, Pitta prenant le relais jusqu’au début de l’automne, avant que Vāta surgisse à la fin de l’automne et l’hiver. Nos énergies fluctuent aussi pendant la journée. De 6h à 10h, Kāpha s’impose. Le corps est détendu et exige beaucoup d’eau. C’est le moment de prendre un petit déjeuner sain et complet pour bien commencer la journée. De 10h à 14h, Pitta apparaît et anime l’organisme qui se réchauffe. Il est temps de prendre un repas consistant pour faire le plein d’énergie. Entre 14h et 18h, Vāta règne en maître et le dynamisme intellectuel est à son comble. Profitez-en pour travailler ! De 18h à 22h, Kāpha revient et le calme est nécessaire pour permettre au corps de relâcher les tensions. Prenez un dîner frugal et allez au lit dans cette tranche horaire. De 22h à 2h, Pitta reconstitue les tissus et procure un sommeil réparateur. Vāta clarifie l’esprit entre 2h à 6h, pour se lever du bon pied !

Commentaire(0)

Laisser un commentaire